Mais qu’arrive-t-il à notre basket chez les hommes ? Comment comprendre qu’à un mois du début du mondial chinois, on en soit là, avec les derniers développements notés sous le panier et qui n’augurent rien de bon ?

On ne va pas dire que le basket masculin, qui court depuis des années après un nouveau titre, marche sur la tête. Mais c’est pire. En fait, c’est comme si aujourd’hui le Sénégal joue un match de basket et au lieu de shooter dans le panier de l’adversaire, il fait le sens inverse en shootant dans son propre panier.

Entre le « limogeage-fast track » de Adidas, suivi des révélations renversantes de ce dernier hier, et la confusion notée dans une double liste de présélectionnés pour le Mondial de basket où on note le « forfait-surprise » de la star de l’équipe, Gorgui Sy Dieng, on semble avoir touché le fond dans la tanière des Lions du basket.

Faire courir le sélectionneur pendant 5 mois pour un contrat et venir lui proposer les termes d’un nouveau contrat qu’il doit étudier à l’intervalle de 24 heures, si ce n’est pas créer les 24 heures, si ce n’est créer les conditions d’une rupture, ça lui ressemble. Surtout quand « Adidas » révèle que le président de la Fédération l’a snobé pendant 5 mois ».

Du coup, on le comprend quand il déclare que depuis longtemps, le patron du basket sénégalais était « dans une logique de séparation », d’où la question qui revient au rebond : Me Ndiaye a-t-il agir sur ordre de la tutelle qui, avait un contentieux avec le coach Abdou ? En tout cas, le président de la Fédé est tenu d’éclairer l’opinion des Sénégalais par rapport à l’avenir de l’équipe nationale masculine, brouillée sur la route du Mondial chinois par ces deux listes et forfaits-surprise de Gorgui Sy Dieng.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici