Le Parti Démocratique Unifié (UDP), en rupture avec le président Adama Barrow, exhorte le chef de l’État gambien à démissionner. Une prise de position radicale révélatrice des tensions politiques en Gambie, à l’approche du troisième anniversaire de l’élection d’Adama Barrow. Conformément à sa promesse de campagne, le parti d’Oussainou Darboe demande au président Barrow de tenir parole : démissionner dans un mois. Une position battue en brèche par le camp du pouvoir qui rappelle que le président a été élu pour un mandat de 5 ans, conformément aux dispositions constitutionnelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici