Bambey réclame  »ses » Vacances Citoyennes

À Diourbel, le ministre a été accueilli dans la division, par le camp de son collègue de la Formation professionnelle et du directeur du Centre régional des œuvres universitaires (Crous)deThiès. “Cematin(hier) vers 8h,les autorités nous ont appelés pour nous dire que le ministre a annulé l’étape de Bambey, sans une raison fondée. Nous, les jeunes de Bambey, nous considérons que l’attitude du ministre est un manque de considération.Noussommeslàpourfustigerl’attitudedeMadameleMinistrede la Jeunesse, parce que nous avons constaté que, dans le calendrier des activités de vacances citoyennes, Bambey était prévu depuis le mois de Mars. Et à notre grande surprise, cette étape a été enlevée’’, s’étrangle Dame Seck. Le président du Conseil départemental de la jeunesse de Bambey,très remonté contre Néné Fatoumata Tall, voit derrière ce retrait de Bambey des relents politiques.“C’est juste une raison politique. A cause des lobbies et des clans politiques, la caravane des vacances citoyennes a zappé l’étape de Bambey, alors que c’est une activité républicaine qui ne doit pas être inscrite dans le cadre politique.Donc,le ministre doit faire tout pour éviter de donner toute considération politique à ces activités de vacances citoyennes. Nous déplorons cela jusqu’à la dernière énergie. Même si le ministre venait, nous n’allons plus le recevoir’’. Interpellé sur la question, Modou Lo Thiam déplore lui aussi la politisation des vacances citoyennes. “Je ne peux pas comprendre qu’une activité, qui a été planifiée depuis plusieurs mois,soit en levée au dernier moment,pour seulement plaire à son collègue de la Formation professionnelle qui, depuis sa nomination, n’a posé aucun acte concret en direction des jeunes’’. Très en colère, il dit ne pas comprendre que le ministre de l’Emplois’accapare de l’activité. “Dame Diop oublie qu’il est ministre de la République et non de l’Alliance pour la république’’,conclut Modou Lo Thiam. Division à Diourbel A Diourbel, première étape d’une tournée régionale qui l’a conduite ensuite à Mbacké, la ministre de la Jeunesse a visité le bassin de rétention de NdarGou Ndaw, sis au quartier Keur Cheikh Ibra Fall. Accueilli sur fonds de rivalités entre le ministre Dame Diop et le directeur du Crous de Thiès représentant du maire empêché. A la prise de parole de chaque responsable,le camp de l’autre le huait. Suffisant pour que Dame Diop,Ministre de l’Emploi,de la Formation professionnelle et de l’Artisanat, en appelle à l’unité.“Au-de là des considérations politiques, nous œuvrons tous pour un même idéal, celui de faire de Diourbelun Diourbel émergent. Et ce Diourbel,c’est tous les jeunes qui vont le faire. Je vous invite à vous approprier des outils et les dispositifs mis en place parle président de la République pour vous, pour en bénéficier au maximum possible. C’est unis que nous allons faire Diourbel. Mais c’est la jeunesse de Diourbel qui va faire Diourbel. Je vous appelle donc à l’unité, à être au-dessus des clivages politiques et partisans et se battre ensemble tous pour Diourbel’’. A sa suite, son rival en politique, Moustapha Guèye, a pris la parole, pour dire:“Madame le Ministre, les jeunes de la région de Diourbel, du Sénégal, hommes et femmes,au-delà de certains comportements qui ne vous visent pas, mais qui visent certaines pratiques qui sont décriées par vos jeunes, je veux que vous sachiez que les jeunes de la région de Diourbel, plus particulièrement de la commune de Diourbel, qu’il s’agisse de la tendance de Dame ou de ma tendance,vous portent en leur cœur.Ces jeunes ne poseront jamais d’actes qui seront contraires à vos intérêts.Soyez-en assurée.’’ Ayant constaté le désamour entre ses camarades de parti, Néné Fatoumata Tall a lancé un message d’unité. “Jeunes de Diourbel, Mbacké et Bambey, je suis convaincue que vous saisirez cette occasion pour montrer, par votre attitude et votre comportement, que vous avez pris conscience de votre important rôle dans la culture de la paix, du dialogue social et du renforcement de la cohésion et de la solidarité au sein de la communauté’’. Ayant présidé un panel axé sur le thème “Citoyenneté active du jeune au service de sa communauté’’,elle a lancé aux jeunes : “C’est nous seuls qui pouvons construire notre Sénégal, en

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com