Affaire des faux médicaments de Touba : L’absence d’un des accusés perturbe l’audience


Le procès en appel de l’affaire des faux médicaments de Touba Bélel était prévu hier, au Tribunal correctionnel de Diourbel. Toutefois, d’après la Rfm, l’audience est renvoyée jusqu’au 27 mai. Les raisons du renvoi s’expliquent, après la radio, par l’absence de l’un des accusés, Mamadou Boury Diallo. Ce dernier, dit-on, bénéficierait d’une grâce présidentielle alors qu’il n’y a aucun document qui atteste de cette grâce. Par conséquent, le juge a demandé une vérification de la situation carcérale de ce détenu. Le mis en cause a été condamné en première instance, par le Tribunal correctionnel de Diourbel, à une peine de 5 ans. Il a été reconnu coupable des délits de trafic de faux médicaments, exercice illégal de métier de pharmacien et association de malfaiteurs.

Facebook Comments

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com