L’affaire de la mort de l’étudiant Bassirou Faye revient à la Barre. Ainsi, le policier Sidy Mouhamed Boughaleb sera jugé en appel, Mardi prochain 16 juillet, par la chambre criminelle d’appel. Condamné à 20 ans de travaux forcés pour meurtre par la chambre criminelle de Dakar, l’accusé devait également alloué à la famille de la victime la somme de 50 millions Fcfa au titre de dommages et intérêts.

Étudiant en licence 3 mathématiques à la faculté des sciences et techniques de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, Bassirou Faye a été atteint au cours d’échauffourées entre policiers et étudiants, le 14 aout 2014. Mais, Boughaleb a clamé son innocence à l’enquête préliminaire, à l’instruction et même devant la barre.

Le policier a nié catégoriquement avoir tiré sur l’étudiant, en avançant comme alibi des blessures qui l’avaient contraint à quitter le théâtre des opérations, depuis le matin aux environs de 09h30-10h.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici