Toutes les personnes inculpées dans le détournement présumé survenu à l’Alliance de crédit et d’épargne pour la production (Acep) ont été envoyées en prison, à l’exception de deux d’entre elles qui ont bénéficié d’une liberté provisoire.

En vertu de l’article 152 du code pénal, Walf Quotidien, lu par Actunet, révèle que les personnes incriminées, si elles sont déclarées coupables à l’issue d’un procès, encourent jusqu’à 5 ans d’emprisonnement dans cette affaire dont la somme évoquée avoisine les 77 millions Fcfa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici