L’ancien Premier ministre craint d’être forclos dans l’affaire l’opposant à son ex-épouse où il est condamné à payer 100 millions de dommages et intérêts. Contestant le verdict, le président de l’alliance pour la citoyenneté (Act) avait promis de se pourvoir en cassation. Mais sa volonté risque d’être annihilée. 

Puisqu’il informe que son avocat n’a pas pu encore accéder au dossier de la Cour d’appel pour connaître enfin les motifs qui ont fondé sa condamnation. Selon lui, le président Amady Diouf et le greffier étaient tous deux absents. Abdoul Mbaye redoute qu’on cherche à empêcher son pourvoi en cassation qui doit être déposé dans les six jours suivant l’arrêt rendu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici