Vidéo-MTN: « La présence du Japon en Afrique est d’une très grande efficacité »

A l’occasion de l’ouverture de l’atelier « Japon-Afrique sur un partenariat équitable en Science, Technologie et Innovation pour un développement durable », le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a salué la très grande efficacité de la présence du Japon en terre africaine. Auparavant, Mary Teuw Niane est largement revenu sur les efforts consentis par le Gouvernement sénégalais dans la création de nouveau établissements supérieurs d’Enseignement et de Recherche.

Depuis  7 ans,  l’espace public sénégalais s’est modifié considérablement avec la création de nouveaux établissements supérieurs d’Enseignement et de Recherche: l’Université virtuelle du Sénégal qui a aujourd’hui 27.000 étudiants en Licence et Master et la création du Réseau  des Instituts supérieurs d’enseignement professionnel.  Pour le ministre, une telle montée en puissance, conjuguée à la croissance constante de l’Enseignement supérieur privé, rapproche le Sénégal des critères de l’Unesco, concoure à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et met à la disposition du Sénégal les ressources humaines indispensables à la mise en oeuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE).

« En 2015, la part du Budget du Sénégal pour la Recherche est de 0,8% plaçant le Sénégal dans le Top 3 des pays africains: Afrique du Sud, Kenya et Sénégal. Le Sénégal a aujourd’hui, un nombre de chercheurs au million d’habitants qui le situe dans les 6 premiers pays d’Afrique. En 3 ans, le taux d’accès à l’Education est passé 0,9% à 11 », informe Mary Teuw Niane qui cite les indicateurs de l’Unesco datant de 2015 sur la Réforme au Sénégal.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, a magnifié la très grande efficacité de la présence du Japon en terre africaine.

« Le Japon organise régulièrement et alternativement au Japon et en Afrique une conférence internationale sur le développement de l’Afrique.  La prochaine rencontre se tiendra d’ailleurs en août 2019 au Japon. Dans le cadre de ces rencontres, le Japon envisage ses relations avec l’Afrique sous l’angle des affaires, de l’investissement, du développement économique. Il nous arrive avec l’ambition d’aider à impulser le développement de l’Afrique avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) », a explique le ministre Mary Teuw Niane.

Regardez…

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com