Obstacles des jeunes dans les partis: « leur militantisme est sous la tutelle d’un mentor… »

Dans une interview accordée à nos confrères de l’ Enquête, le sociologue Dr Ismaila Dieng, parlant de la place des jeunes dans les partis politiques, a appelé ces derniers « à affirmer leur autonomie financière et intellectuelle ».

Pour lui, la principale cause du fait que les jeunes « n’arrivent pas à s’imposer dans les partis politiques, c’est que leur militantisme est sous tutelle d’un mentor ».

Expliquant le fait que l’architecture politique sénégalaise est dominée par des partis classiques qui sont assimilés à des patrimoine individuels, souvent dirigés par des membres fondateurs ou les premières génération d’héritiers. Et ces dernier sont en général des personnes âgées qui jouisent d’une légitimité historique leur conférant le privilége d’assurer le leadership et d’imposer une forme de discipline.

Et le jeunes contestataires qui sont réfractaires aux normes exigées, sont souvent poussés vers la démission ou sont simplement exclus. « Les cas de démission des jeunes pour non respect de la discipline de parti sont récurrents », dira Dr Séne.

Un état de fait qui fragilise la place des jeunes dans les partis et atténue leurs forces et leur chance de régner dans les partis au Sénégal. Toujours selon lui, ceux qui acceptent de rester occupent souvent des positions périphériques et fonctionnent sous le mentorat de personnes âgées.

« Beaucoup d’entre eux s’engagent en politique en étant affiliés  à des tendances internes dirigées par des personnes âgées à qui ils confient leur militantisme », explique le sociologue qui ajoute à ces obstacles, « le manque de temps des jeunes qui sont par ailleurs engagés dans la vie active. Alors que le milieu politique est un espace de confrontation qui nécessite du temps et de la présence pour assumer le leadership ».

Pour fait face à cette situation, Dr Dieng appelle « à une nouvelle offre politique pour amener les jeunes à adhérer ou à rester dans les partis… Le changement ne peut se faire de façon brutale. Il nécessite un processus de transformation qui implique une nouvelle forme de militantisme ».

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com