Instabilité financiére du COUD: Macky Sall pointé du doigt

La baisse du prix des tickets de restaurants décidée tout dernièrement par le chef de l’Etat, au mois de mai dernier suite au meurtre de Fallou Séne qui avait occasionné une crise qui avait failli plomber l’année universitaire, serait pour l’une des cause de la dette de près de 7 milliards FCfa que le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) doit aux repreneurs des restaurants universitaires.

Comment? La réponse est simple, selon les responsables du Coud, « parce que dans la mesure où les repreneurs des restaurants universitaires n’ont pas baissé leurs tarifs, le différentiel occasionné par la mesure présidentielle devrait être pris en charge par une subvention étatique. Connaissant les procédures étatiques, cette fameuse subvention ne tombe presque jamais au moment opportun. Avec cette mesure, les tickets de restaurant passent de 75 à 50 francs Cfa, pour le petit-déjeuner, et de 150 à 100 francs Cfa, pour le déjeuner et le dîner. Ce changement a été effectif depuis le mois de juillet dernier ».

Ce qui a valu le retard de l’ouverture du campus social qui a été finalement fixé au 12 novembre. Pour cause, les repreneurs des restaurauts qui réclamaient le paiement de leur dette, ont freiné des quatre fers concernant l’ouverture des restaurants.

Pour rappel, les étudiants avaient obtenu du chef de l’État, qui les recevait le lundi 28 mai au Palais, non seulement une revalorisation des bourses, mais une baisse des tarifs de restaurant.

 

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com