« Il ne l’aurait jamais fait s’il s’était confié à moi », confie la femme de Cheikh Diop

« J’aurais juré sur le Saint Coran que mon époux n’allait jamais franchir le rubicond d’abréger sa vie, car il a vécu plus dur, avec l’amputation de son bras », a témoigné Mariame Guissé, épouse du défunt ex-détenu Cheikh Diop qui s’est immolé par le feu devant le Palais, dans l’Observateur.

Selon elle, Cheikh Diop était un « Papa-poule » qui ne vivait que pour le bonheur de sa famille au sens large du terme. D’ailleurs, « une semaine avant le Magal de Touba, il était venu nous rendre visite à Saint-Louis. Pour le ménager des charges familiales essentielles, j’ai dû retourner à Saint-Louis, chez mes parents, au quartier Pikine », poursuit-elle.

Toujours dans l’Observateur, Mariame Guissé confie que c’est par le truchement des médias qu’elle a appris la nouvelle de l’acte de son mari. « Je n’aurais jamais imaginé qu’il s’agissait de mon époux. J’ai même commenté la nouvelle comme un fait de société des temps modernes », a fait savoir Mariame Guissé.

« Je me demande encore pourquoi il a agi de la sorte. S’il s’était confié à moi ou à son père, avant de poser cet acte fatal, il ne l’aurait jamais fait, car il était réceptif aux conseils et vouait une obéissance hors du commun à son père », renchérit-elle.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com