Boycotté par la presse culturelle, Sidy Diop demande pardon (vidéo)

Il l’a regretté. Il ne le fera plus. Plus, il ne se souvient même plus avoir dit qu’il n’avait pas besoin des journalistes culturels pour briller. La preuve, lorsqu’il a eu grand besoin de faire connaître son contrat d’exclusivité avec le patron de MGC, Bamba Faye, il s’est redirigé vers cette même presse pour leur demander un coup de pousse.

Certaines de nos confrères présents à  la rencontre ne l’ on pas raté, face à ses piques, Sidy Diop a fait son mea-culpa:  » je ne suis même pas au courant de cette histoire, mais je vous demande pardon ».

Ironie, c’est cette même presse qui les a aidé hier a éclaircir l’objectif du point de presse qu’il avait organisé sans savoir le nom de leur projet financé à hauteur de 50 millions de Fcfa. Fadel Lo, journaliste culturel, leur a tendu la perche pour expliquer à l’auditoire le projet qui est en fait un contrat d’exclusivité sur une durée de 2 ans. Alors on se rend bien compte de qui a besoin de qui.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com