6 règles de football que vous ne connaissez probablement pas

Le football regorge de lois de jeu permettant le bon déroulement d’un match, cependant bon nombre d’entre elles demeurent inconnues pour les passionnés du ballon rond.

Asséner un coup à un adversaire est il répréhensible ? Peut on obtenir une aide extérieure lors d’un match ? Un but de la main peut il être validé ?

Voici quelques règles inimaginables, aussi déroutantes qu’instructives.

6. Expulsé avant même de s’échauffer

Les textes sont formels, un arbitre peut brandir un carton rouge et exclure un joueur avant un match, à compter du moment où « l’homme en noir » a inspecté le terrain.

On se rappelle que lors de la saison dernière, Patrice Evra, auteur d’un coup de pied sur un supporter, avait écopé d’un carton rouge peu avant un match de Ligue Europa à Guimaraes.

Une situation qui doit rappeler aux joueurs que l’arbitrage et les mesures disciplinaires qui en découlent, prennent effet avant, pendant, et après le match.

5. But de la main en pleine lucarne ?

Oui, c’est possible ! Aucun des joueurs de champs ne peut réaliser un but avec ses mains, mais le dernier rempart que représente un gardien de but peut théoriquement faire trembler les filets via une relance à la main.

Bien entendu, une telle réalisation relève du quasi impossible tant la distance entre une surface de réparation et l’autre est conséquente.

4. Frappe, mais pas trop fort

Cette règle devrait ravir les joueurs possédant le « fighting spirit » tout en les frustrant.

En effet, une des lois du jeu tolère les coups, mais à condition que la force utilisée n’ait été négligeable.

Vous l’aurez compris, ou pas… Rentrer en contact avec la tête ou le visage d’un adversaire n’est pas répréhensible tant que cela est réalisé de façon « négligeable ». Une certaine idée du toucher.

Reste maintenant pour les joueurs comme Suarez  de s’adapter à cette règle et ainsi transformer certains de ses vilains gestes en caresses.

3. Balle entre (vingt) deux

Très souvent, lors d’une rencontre entre deux équipes nous assistons à l’entre deux, une scène devenue banale mais qui pourrait virer à l’insolite.

Lorsque l’arbitre met la balle en jeu, deux joueurs peuvent s’affronter, mais le nombre de joueurs pouvant prétendre au ballon est illimité.

Un détail important donc, qui pourrait donner des situations cocasses s’apparentant à un far west hollywoodien.

2. CSC sur six mètres ou sur corner ?

Il s’agit certainement de la règle la plus absurde de ce grand cru.

« Un coup de pied de but frappé directement dans ses propres buts donne lieu à un corner pour les adversaires. »

Lors d’un coup de pied de but – le nom juridique alloué à un renvoi aux six mètres –  tirer dans sa propre cage ne coûte qu’un corner.

Les instances arbitrales ont tenu à formaliser cette règle pour les « cas de vent fort ». Nos amis marseillais sont prévenus en cas de Mistral.

1. Le foot ne se joue pas forcément à 22

Et pas forcément avec des humains… Voici ce que le texte nous stipule :

« Si quelque chose / quelqu’un (autre qu’un joueur) touche le ballon alors qu’il entre dans le but, l’arbitre peut accorder le but si le fait que le ballon ait été touché n’a aucune influence sur les défenseurs. »

En somme, le fait que « quelque chose » soit sur la pelouse n’empêche pas la partie de se dérouler et encore moins qu’un but soit inscrit. La définition de ce « quelque chose » n’existe pas, place à votre imagination.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com