Mamadou Diop Decroix à Madicke : « A ta place, je ne me séparerais pas de Wade »

« Je ne sais pas si l’expression éteindre le feu convient ou encore le terme médiation. Des responsables du Pds m’ont dit :  » Demain, les gens se poseront  la question de savoir ce que tu as pu faire de ton coté pour ressouder la relation », a confié Mamadou Diop Decroix, dans un entretien accordé à nos confrères de l’Observateur. Le coordonnateur du Fpdr dont le Pds est membre fait partie des médiateurs pour éteindre le feu qui couve au sein du Pds entre Wade et Me Madicke Niang. « Les deux députés de Mbacke sont venus me voir pour cela, tout en se déclarant partants pour tenter quelque chose. C’est sur cette base que je suis intervenu. Il ne s’est donc pas agi à proprement parler, de médiation », explique Decroix. Et de poursuivre :  » Une médiation suppose un effort de rapprochement de deux positions qui sont dans ce cas-ci non conciliables. J’ai plutôt pensé qu’il était possible d’amener Madickee à réfléchir davantage, avant de s’engager définitivement dans la voie qu’il a choisi. Voila ce que j’ai fait, car dans le fond, je n’ai pas de compétence particulière pour jouer un quelconque rôle entre le président Wade et Madicke ».

Il a par ailleurs indiqué qu’il a essayé de raisonner pour comprendre l’attitude de Me Madicke Niang. « J’essaie de raisonner sur la base de ce qui me paraît simple à comprendre. Si Madicke se propose comme recours, cela suppose que le Pds renonce à l’option de son congres qui a désigné Karim Wade, ce qui ne me semble pas possible pour le Pds. Or, une élection, surtout présidentielle, suppose un appareil difficile à construire en un laps de temps aussi court. Mais, plus fondamentalement, je lui ai dit :  » A ta place, je ne me séparerais pas de Wade ». C’est cela qui me paraît politiquement juste ». »

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com