Révélations troublantes de Godwin Okoh, recruteur de Boko Haram

Godwin Okoh, c’est ce Nigérian interpellé il y a de cela un an par la police après signalement de sa présence sur notre territoire par l’Ambassade du Nigéria au Sénégal. L’homme est un présumé terroriste appartenant à la sanguinaire armée de Boko Haram. Au fil de ses auditions, il a admis avoir reçu un acompte de la somme de 10 000 dollars destinée, selon ses propres déclarations, au recrutement de Sénégalais prêts à rejoindre les rangs de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest. Selon lui, c’est un Américain du nom de Ayan Mills qu’il avait connu sur internet, courant de l’année 2016, qui lui a parlé du jihad. Après plusieurs échanges avec lui, il a accepté le « travail » et, dès lors, le nommé Mills aurait commencé à exercer un chantage sur lui. Confidence peu convaincante puisque, dans des images compromettantes, Godwin Okoh pose sur différents angles. On le voit brûler son passeport, comme l’exige la secte à ses membres et, sur une autre photo, il est clairement identifié brandissant le drapeau de la propagande des jihadistes. Pour finir, un avis de recherche international avait été lancé contre lui.

Facebook Comments

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com