Le renforcement de l’entreprenariat-étudiants entre l’Europe et l’Afrique au cœur d’un atelier-débat de LREM Sénégal

A quelques heures de la venue du Président français en terre sénégalaise, la République en Marche ( LREM), mouvement qui a porté Macron à la présidence de la République en France, du Sénégal, tient un atelier-débat sur le renforcement de l’entreprenariat-étudiant entre l’Europe et l’Afrique.

Une rencontre qui, selon ses organisateurs, loin d’être « tenue parce que leur Président doit venir au Sénégal » et la « deuxième d’une série  d’ateliers dont la première s’est tenue le 29 septembre passé en Abidjan ».

L’atelier qui, se tient actuellement et qui rassemble plus d’une centaine de participants dont des parlementaires, des membres du CPA, des entrepreneurs et principalement des étudiants, avec la participation du DG de l’ADEPME, Idrissa Diabira, permettra aux différents assistants de discuter des perspectives de renforcement du partenariat entre universités des deux continents en matière de formation à l’entreprenariat.

Mais aussi identifier les axes de travail prioritaires pour favoriser l’entrepreneuriat des jeunes en Afrique, ainsi que la mise en relief du rôle de LREM dans le processus.

Une occasion pour le référent  de la LREM en Afrique de l’Ouest et du Centre, Arnaud Floris, de revenir sur les raisons de la venue de Macron au Sénégal et de sa visite à Saint-Louis. Selon lui, « la participation du Président à la conférence de financement du partenariat mondial pour l’éducation qui rassemblera les pays donateurs et ceux en développement, les organisations multilatérales, la société civile, le secteur, entre autres, est la continuité de ses engagements pris aux tribunes des nations-unies mais aussi par la même occasion honorer un autre engagement pris avec le Maire de Saint-Louis dans le cadre de la lutte contre l’érosion côtière ».

 

Par mounamak

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com