L’Observateur national des lieux de privation de liberté (Onlpl) a ouvert une enquête pour faire lumière sur les «allégations graves de torture » sur les présumés meurtriers due l’adjudant-major Sané de la brigade de Koumpentoun. Ceci, suite à une saisine d’Amnesty international/Sénégal.

Ainsi, Josette Marceline Lopez Ndiaye a dépêché les 8 et 9 août 2019, sur les lieux à savoir la Brigade de gendarmerie de Koumpentoun et la Maison d’arrêt et de correction de Tambacounda, une équipe d’observateurs délégués permanents, rapporte L’AS.

« Cette équipe composée d’un commissaire divisionnaire de police à la retraite, d’un inspecteur d’administration pénitentiaire à la retraite et d’un expert en Droits de l’Homme, avait pour mission de constater et ouvrir une enquête sur les faits allégués. Au terme de cette mission, un rapport sera dressé et envoyé aux autorités compétentes».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici